La croissance du PIB suisse à un pic depuis le choc du franc

le
0
    ZURICH, 6 septembre (Reuters) - La croissance de l'économie 
suisse a atteint au deuxième trimestre son rythme le plus 
soutenu depuis le choc de l'envolée du franc après la décision 
de la Banque nationale suisse (BNS) d'abandonner le cours 
plancher de l'euro à 1,20 franc. 
    La décision prise le 15 janvier 2015 avait incité les 
économistes à revoir fortement en baisse leurs prévisions de 
croissance de l'économie helvétique qui repose largement sur ses 
exportations. 
    Mais la Suisse a échappé l'an dernier à la récession 
annoncée et - grâce à un léger fléchissement de sa devise 
 EURCHF=  et à sa capacité à résister au choc du franc fort - 
affiche une croissance de 0,6% au deuxième trimestre par rapport 
au trimestre précédent, au plus fort depuis fin 2014.  
    Ce rythme de croissance est supérieur aux prévisions les 
plus optimistes des neuf économistes interrogés par Reuters.   
    Le PIB a crû de 2% par rapport au deuxième trimestre de 
2015, deux fois plus que ce qui était anticipé par le marché. 
    "Le commerce extérieur et la consommation des 
administrations publiques ont livré une contribution positive à 
la croissance", écrit le secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) 
dans un communiqué. 
    Des taux d'intérêt négatifs - à -0,75% sur trois mois - et 
des interventions de la BNS sur le marché des changes ont 
stabilisé le franc autour de 1,09 par euro, un niveau 
supportable pour les exportateurs, notamment pour les 
entreprises du secteur mécanique et électrique qui ont vu leurs 
nouvelles commandes augmenter de 18,5% au deuxième trimestre. 
    Tableau:   
 
 (Joshua Franklin, Juliette Rouillon pour le service français, 
édité par Véronique Tison) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant