La croissance du luxe devrait ralentir à 4%-5% en 2013

le
0
LA CROISSANCE DU SECTEUR DU LUXE DEVRAIT RALENTIR À 4%-5% CETTE ANNÉE
LA CROISSANCE DU SECTEUR DU LUXE DEVRAIT RALENTIR À 4%-5% CETTE ANNÉE

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Les ventes mondiales du luxe devraient voir leur croissance ralentir à 4% ou 5% à taux de change constants en 2013, sous l'effet d'un tassement des flux touristiques en Europe et d'une moindre progression en Chine, selon les dernières estimations du cabinet Bain & Co.

En Europe, où les effets de la crise sur la demande locale avaient été compensés en 2012 par des flux touristiques massifs, un ralentissement des achats des touristes déjà observé au premier trimestre 2013 devrait se traduire par une faible croissance, entre zéro et 2,0% cette année, après une progression de 3% en 2012.

La forte baisse du yen devrait continuer de freiner le tourisme japonais en Europe tandis que le panier moyen des acheteurs chinois devrait baisser, avec la réduction des écarts de prix entre l'Europe et l'Asie.

D'une façon générale, les touristes changent leurs habitudes et cherchent de nouvelles destinations d'achat, comme Dubaï, aux Emirats arabes unis, l'Asie du Sud-Est ou l'Australie, soulignent les auteurs de l'étude.

Mais d'autres comme Bakou, en Azerbaïdjan, sont aussi devenues d'importantes destinations pour les touristes, a souligné Claudia d'Arpizio, associée du cabinet de conseil et responsable de l'étude, lors de sa présentation à Milan jeudi.

La croissance du marché du luxe devrait ressortir aux alentours de 6% à 8% en Chine, tandis qu'elle devrait atteindre 7% à 8% en Asie pacifique, après 10% en 2012. L'Asie du Sud-Est devrait briller, avec une progression de 20% attendue cette année, grâce à d'importantes ouvertures de magasins.

Les tendances devraient demeurer solides sur le continent américain, avec une hausse du marché attendue entre 5% et 7%, dont 12% en Amérique du Sud, notamment au Brésil.

Aux Etats-Unis, où LVMH ou le pôle luxe de PPR, futur Kering, (Gucci, Bottega Veneta ou Saint Laurent) ont connu en 2012 des croissances plus importantes qu'en Asie, un retour à un niveau élevé de confiance parmi la clientèle du luxe et des ouvertures accrues de boutiques devraient continuer de doper le secteur cette année.

"Les nouvelles sont bonnes en provenance des Etats-Unis", a souligné Claudia d'Arpizio.

Au Japon, les ventes du luxe sont attendues en hausse de 5%, la forte baisse du yen incitant les Japonais à consommer chez eux plutôt qu'à l'étranger.

A la fin 2012, après une progression de 5%, le marché mondial du luxe (joaillerie, montre, mode, accessoires et arts de la table) a franchi la barre des 200 milliards d'euros à 212 milliards, selon les estimations du cabinet de conseil.

Avec Isla Binnie, à Milan, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant