La croissance du Japon s'accélère au premier trimestre

le
0
BON TRIMESTRE POUR L'ÉCONOMIE JAPONAISE
BON TRIMESTRE POUR L'ÉCONOMIE JAPONAISE

par Leika Kihara et Tetsushi Kajimoto

TOKYO (Reuters) - L'économie du Japon a connu au premier trimestre 2015 sa croissance la plus forte depuis un an en raison d'une augmentation modérée de la consommation comme des dépenses d'investissement.

Les chiffres annoncés mercredi par le gouvernement japonais confirment que la troisième économie du monde reprend des couleurs après avoir traversé l'an dernier une période de récession.

Le produit intérieur brut (PIB) du Japon a progressé de 2,4% en rythme annualisé de janvier à mars. Cette première estimation est nettement supérieure à l'estimation médiane des économistes interrogés par Reuters, qui attendaient +1,5% après une révision à +1,1% de la croissance du PIB au quatrième trimestre 2014.

D'un trimestre sur l'autre, la croissance du PIB japonais sur les trois premiers mois de l'année est de 0,6%. Les économistes interrogés par Reuters escomptaient une croissance de 0,4%, comme au trimestre précédent.

"Nous nous attendons à voir la reprise modérée de l'économie se poursuivre avec de nouvelles améliorations sur le front des salaires et de l'emploi tandis que les effets des mesures gouvernementales et la baisse des prix du pétrole soutiendront la croissance", a déclaré le ministre japonais de l'Economie, Akira Amari, lors d'une conférence de presse.

La consommation des ménages, qui contribue au PIB japonais pour environ 60%, a progressé de 0,4%, comme sur la période octobre-décembre.

Les dépenses d'investissement ont augmenté pour la première fois depuis un an, de 0,4%.

L'INVESTISSEMENT RESTE FAIBLE

"La consommation a été plus forte que prévu, ce qui est une bonne nouvelle pour l'économie", a commenté l'économiste Hidenobu Tokuda, de l'institut de recherche Mizuho.

"Les dépenses d'investissement sont encore un peu faibles mais reprennent vie, ce qui permet de dire que l'économie est sur la voie de la reprise", a-t-il ajouté. "C'est un soulagement pour le gouvernement comme pour la Banque du Japon".

Les chiffres de la croissance au premier trimestre devraient inciter la Banque du Japon (BoJ), dont le comité de politique monétaire se réunit jeudi et vendredi, à maintenir ses prévisions optimistes.

L'économie japonaise devrait s'engager dans une phase d'expansion d'ici la fin de l'exercice budgétaire en cours, le 31 mars 2016, grâce à l'amélioration de la demande intérieure, aux exportations et à l'impact de la chute des prix pétroliers, a déclaré lundi l'économiste en chef de BoJ, Eiji Maeda.

La banque centrale devrait ainsi atteindre son objectif d'un retour du taux d'inflation vers 2% au premier semestre de l'exercice budgétaire et fiscal 2016, ce qui implique que la BoJ n'a pas besoin d'assouplir davantage sa politique monétaire pour l'instant, a-t-il poursuivi.

Le faible niveau de l'investissement, qui s'explique par la réticence des entrepreneurs à dépenser leurs profits, préoccupe toutefois le ministre de l'Economie.

"En matière de confiance, le Japon n'est pas encore sorti de la déflation", a déclaré Akira Amari en référence au mal qui a rongé l'économie de l'archipel pendant des années.

(Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux