La croissance des médias et loisirs sera tirée par la publicité numérique

le
0
La croissance des médias et loisirs sera tirée par la publicité numérique
La croissance des médias et loisirs sera tirée par la publicité numérique

L'industrie mondiale des médias et des loisirs devrait croître de 5% par an en moyenne d'ici 2018, tirée par les revenus de la publicité dans le numérique, selon une étude du cabinet PriceWaterhouseCooper (PwC) publiée mercredi.En France cependant, la croissance du marché ne devrait atteindre sur cette période que 3% par an, selon les conclusions de la 15e édition de l'étude "Global Entertainment and Media Outlook" de PwC portant sur 2013-2018."Les dépenses totales du marché sur le numérique (excluant l'accès à internet) devraient progresser de 12,2% en moyenne par an" sur cette période, "et représenter 65% de la croissance du marché", indique PwC.Mais la publicité générera une part croissante des revenus dans le numérique. "En 2018, 33% des revenus publicitaires mondiaux seront numériques, à comparer aux 17% des revenus consommateurs", selon les prévisions du cabinet.Grâce notamment au développement de l'internet mobile, la publicité numérique va croître à un rythme de 10,7% par an, contre une croissance des revenus publicitaires totaux de 4,4% sur la période étudiée.En 2018, "la publicité numérique sera prête à dépasser la pub TV", prédit PwC. Si en 2009 la pub TV représentait le double de la pub numérique, la pub TV n'aura plus que 20 milliards de dollars d'avance sur elle en 2018.La consommation numérique est plus difficile a monétiser, observe PwC. "Les dépenses pour du contenu numérique n'atteindront que 17% du total des dépenses consommateurs en 2018 (hors accès internet). Cependant, la croissance de l?accès 24h/24 et des micro-transactions suggère que la clé de la monétisation réside dans l'adoption de business modèles flexibles qui offrent plus de choix et de meilleures expériences aux consommateurs", explique l'étude."Comme dans toute révolution industrielle, il va falloir beaucoup de temps pour identifier les nouveaux usages qui vont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant