La croissance de Nexans ralentit, baisse de la marge en vue

le
0
La croissance de Nexans ralentit, baisse de la marge en vue
La croissance de Nexans ralentit, baisse de la marge en vue

PARIS (Reuters) - Nexans a fait état mercredi d'un ralentissement de sa croissance organique au premier trimestre et prévenu que sa marge devrait souffrir de retards de facturation et de problèmes de production dans certaines de ses activités au premier semestre.

Le numéro deux mondial du câble a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 1.169 millions d'euros à cours des métaux non-ferreux, taux de change et périmètre constants, en hausse de 0,6% sur un an.

La croissance organique avait atteint 13% au premier trimestre 2011 et 6,5% sur l'ensemble de l'an dernier.

En outre, le groupe s'attend à un taux de marge à cours des métaux constants de l'ordre de 3,5% seulement au premier semestre, contre 5% sur les six premiers mois de l'année dernière.

Il explique cette dégradation de la rentabilité par deux facteurs principaux: des retards de facturation dans l'activité "haute tension", conséquence d'une mise en production retardée sur certains projets sous-marins et de l'absence de reprise de plusieurs chantiers en Libye, un pays qui offre généralement des marges élevées.

Sur le marché des câbles sous-marins, Nexans a de plus souffert de difficultés opérationnelles en février et mars dans sa principale usine, à Halden, en Norvège, a expliqué le directeur financier, Nicolas Badré, lors d'une téléconférence, évoquant de nouvelles demandes de certains clients et des casses sur plusieurs machines.

"Ces soucis sont en cours de résolution et devraient se résorber progressivement pendant le second semestre mais cela se traduit par un manque de chiffre d'affaires d'environ 50 millions d'euros au premier trimestre", a-t-il précisé. Ce manque à gagner ne devrait pas être compensé sur l'ensemble de l'année.

L'endettement net du groupe s'élevait à 566 millions d'euros fin mars, contre 222 millions fin décembre, une hausse qu'il explique principalement par l'acquisition d'AmerCable, conclue le 29 février.

A la Bourse de Paris, l'action Nexans a fini mardi à 43,6950 euros, valorisant le groupe à 1,26 milliard d'euros. Le titre affiche une hausse de près de 9% depuis le 1er janvier, après un recul de 31,9% en 2011.

Marc Angrand, édité par Cyril Altmeyer

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant