La croissance de l'activité dans les services ralentit

le
1
RALENTISSEMENT DE LA CROISSANCE DANS LE SECTEUR DES SERVICES
RALENTISSEMENT DE LA CROISSANCE DANS LE SECTEUR DES SERVICES

PARIS (Reuters) - La croissance de l'activité dans les services a ralenti en mars en France mais est restée suffisante pour permettre à l'ensemble du secteur privé d'afficher une tendance positive malgré un recul dans l'industrie manufacturière, selon les résultats définitifs de l'enquête PMI publiés mardi par Markit.

L'indice composite, qui combine des éléments de l'indice de l'industrie manufacturière publié le 1er avril et de celui des services, est ressorti à 51,5 contre 52,2 en février.

Il avait repassé en février la barre de 50 séparant contraction et croissance de l'activité pour la première fois depuis avril 2014.

L'indice du secteur des services est lui ressorti à 52,4 contre 53,4 un mois plus tôt.

Les deux marques sont légèrement en-deçà du niveau des estimations "flash" publiées fin avril (52,8 pour l'indice des services et 51,7 pour le composite).

Jack Kennedy, économiste de Markit, souligne que le secteur des services a bénéficié le mois dernier d'une nouvelle hausse de ses commandes, bien que de moindre ampleur en février. Et pour la première fois depuis octobre 2013, l'évolution de l'emploi y a été légèrement positive.

Mais le recul des perspectives d'activité, une des composantes de l'indice, montre selon l'économiste que "L'enquête ne permet toutefois guère d'espérer une reprise tangible, à court terme, de l'économie française".

L'indice Markit des services pour la France se compare avec celui du climat des affaires dans les services de l'Insee, qui a progressé d'un point en mars, à 93, et reste très éloigné de sa moyenne de long terme fixée à 100.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le mardi 7 avr 2015 à 10:13

    L' économie est en panne, mais la fausse monnaie " Draghi " fait des prouesses...!