La croissance chinoise devrait rebondir à 7,8% au 4e trimestre

le
2
LA CROISSANCE DU PIB CHINOIS DEVRAIT AVOIR REBONDI AU 4E TRIMESTRE
LA CROISSANCE DU PIB CHINOIS DEVRAIT AVOIR REBONDI AU 4E TRIMESTRE

PEKIN (Reuters) - Après sept trimestres consécutifs de ralentissement, la croissance du produit intérieur brut (PIB) chinois devrait avoir rebondi au quatrième trimestre, montre une enquête de Reuters, mais la reprise devrait être lente et Pékin pourrait devoir maintenir ses politiques de soutien à l'activité.

La médiane des prévisions de 24 économistes et analystes interrogés ressort à 7,8% en rythme annuel par rapport au quatrième trimestre 2011, après 7,4% sur juillet-septembre. Ce dernier chiffre est le plus faible enregistré par la deuxième économie mondiale depuis le point bas de début 2009, en pleine crise financière mondiale.

S'il est confirmé par les statistiques attendues le 18 janvier, ce début de reprise - favorisé par les mesures de relance mises en oeuvre ces derniers mois - devrait rassurer la nouvelle équipe dirigeante chinoise désignée en novembre. Pour autant, les perspectives pour l'année qui débute restent assombries par la conjoncture mondiale, toujours incertaine.

"Nous prévoyons une ré-accélération de l'économie chinoise à 7,8% au quatrième trimestre après 7,4% au troisième grâce à une politique accommodante et à la reconstitution des stocks", explique Dongming Xie, économiste d'OCBC Bank à Singapour.

"La reprise de l'économie devrait se poursuivre en 2013 mais le rythme de la reprise ne devrait pas être très soutenu en raison de la faiblesse persistante de la zone euro comme de l'économie japonaise."

L'activité économique en Chine est repartie de l'avant depuis septembre, soutenue par la hausse des investissements publics dans les infrastructures du pays et par la hausse du marché immobilier. Le secteur manufacturier a quant à lui bénéficié de la fin du mouvement de déstockage des entreprises.

AUTOUR DE 8% DE CROISSANCE EN VUE EN 2013

La semaine dernière, deux enquêtes distinctes auprès des directeurs d'achats de l'industrie ont reflété une hausse de l'activité industrielle fin 2012, même si plusieurs signes montrent que celle-ci restait fortement dépendante des investissements publics.

De fait, l'enquête de Reuters ne montre que peu de signes d'amélioration de l'activité en décembre, laissant entendre que la reprise pourrait être lente et fragile.

Ainsi, l'investissements en actifs fixes, un facteur clé de la croissance économique, devrait avoir augmenté de 20,7% sur l'ensemble de 2012, un chiffre inchangé par rapport à celui enregistré sur janvier-novembre.

La croissance des ventes au détail est elle aussi attendue stable en décembre, à 14,9% sur un an. Quant à la production industrielle, elle ne devrait avoir progressé que de 0,1% le mois dernier, comme en novembre.

Sur l'ensemble de l'année 2012, la croissance chinoise devrait avoir ralenti à 7,7% selon l'enquête de Reuters, ce qui serait sa performance la plus faible depuis 1999.

De nombreux analystes tablent sur un chiffre d'environ 8% cette année grâce notamment au maintien de politiques accommodantes malgré l'arrivée d'une nouvelle génération à la tête des principaux organes dirigeants du pays.

Malgré le ralentissement subi l'an dernier, Pékin a exclu un nouveau plan de relance d'une ampleur comparable à celui de 4.000 milliards de yuans (près de 500 milliards d'euros) lancé en 2008-2009. Mais la banque centrale (PBOC) a réduit l'an dernier par deux fois ses taux d'intérêt et par trois fois les ratios de réserves obligatoires des banques, afin de stimuler le crédit.

Cet assouplissement de la politique monétaire s'est accompagné d'une accélération des processus d'approbation de grands projets d'infrastructures par les instances nationales.

Peu d'analystes s'attendent à une nouvelle baisse des taux d'intérêt cette année mais le marché anticipe une nouvelle réduction des réserves des banques.

Kevin Yao, Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ddt15 le mardi 8 jan 2013 à 17:35

    la veracite des chiffres chinois est plus que douteuse, comme ceux de la france...

  • M9566237 le mardi 8 jan 2013 à 17:00

    Il faudrait mieux que ce soit l'Europe

Partenaires Taux