La croissance chinoise à son rythme le plus faible depuis 2009

le
0
PIB CHINOIS EN HAUSSE DE 6,8% AU 4E TRIMESTRE
PIB CHINOIS EN HAUSSE DE 6,8% AU 4E TRIMESTRE

par Kevin Yao et Xiaoyi Shao

PEKIN (Reuters) - Le produit intérieur brut (PIB) chinois a progressé de 6,8% au quatrième trimestre en rythme annuel, ce qui correspond aux attentes des économistes et plaide en faveur de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire après les six baisses de taux déjà annoncées depuis novembre 2014.

Cinquante économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un tel taux de croissance, après une hausse de 6,9% sur un an au troisième trimestre.

Il s'agit du rythme d'expansion le plus lent depuis le premier trimestre 2009, quand la croissance chinoise avait brutalement ralenti à 6,2%.

Mais les Bourses chinoises ont bien accueilli une statistique sans surprise, publiée en même temps que plusieurs indicateurs sur la production industrielle, les ventes au détail et les investissements.

Sur l'ensemble de l'année 2015, la croissance s'établit à 6,9% contre 7,3% l'année précédente, soit son rythme le plus faible depuis 25 ans.

Le gouvernement vise officiellement une croissance d'"environ 7%" pour 2015 mais sa prévision pourrait descendre à 6,5% en 2016, ce qui serait encore suffisant pour atteindre son objectif d'un doublement de la richesse nationale et du PIB par habitant entre 2010 et 2020.

Ce chiffre de 6,5% correspond également à la moyenne des estimations des économistes, selon une enquête Reuters publiée jeudi, même si Pékin, comme on s'y attend, baisse encore cette année ses taux d'intérêt et augmente ses dépenses budgétaires.

Les données publiées mardi confortent l'hypothèse d'un ralentissement en douceur de l'activité chinoise, sans signe d'atterrissage brutal.

LA PRODUCTION INDUSTRIELLE DÉÇOIT

Plusieurs autres indicateurs publiés en même temps que les statistiques du PIB suggèrent cependant que la deuxième économie mondiale s'est essoufflée en décembre malgré une année de mesures de soutien gouvernementales.

La production industrielle a augmenté le mois dernier de 5,9% en rythme annuel, soit une hausse inférieure aux attentes, après une augmentation de 6,2% en novembre.

Les ventes au détail ont grimpé de 11,1% en décembre par rapport à décembre 2014, mais moins que la hausse de 11,3% attendue par les marchés et que celle de novembre (+11,2%).

Les investissements en actifs fixes ont augmenté de 10,0% en 2015 par rapport à 2014, ce qui là encore est en deçà du consensus.

Lundi, la statistique des prix immobiliers avait fait état d'une hausse de 1,6% en décembre 2015, nouveau signe de l'amélioration du marché du logement, qui représente environ 13% du PIB.

Mais il subsiste un énorme excédent de maisons invendues qui implique que le secteur reste déséquilibré et qu'une véritable reprise n'est pas anticipée cette année.

(Xiaoyi Shao, Kevin Yao; Véronique Tison et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant