La croissance britannique ralentit plus que prévu

le
0

LONDRES (Reuters) - La croissance en Grande-Bretagne a ralenti plus que prévu au troisième trimestre, sous le coup notamment du secteur de la construction qui a subi sa plus forte contraction en trois ans.

Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,5% en juillet-octobre, après une hausse de 0,7% sur les trois mois précédents, selon la première estimation publiée mardi par l'Office national de la statistique (ONS). Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance de 0,6%.

Sur un an, l'augmentation du PIB ressort à 2,3%, sa plus faible progression depuis deux ans. Les économistes tablaient sur +2,4%.

L'estimation préliminaire de l'ONS est calculée à partir de données encore partielles et fera l'objet de révisions ultérieures.

La production des services, de loin les premiers contributeurs à la croissance, a continué de progresser fortement avec une hausse de 0,7% au troisième trimestre qui est la plus forte depuis le dernier trimestre 2014.

Mais la production manufacturière a reculé de 0,3%, son troisième trimestre consécutif de contraction, et celle de la construction a chuté de 2,2%, affectée notamment par les fortes précipitations au Royaume-Uni en août.

(David Milliken et Ana Nicolaci da Costa, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant