La croissance britannique affectée par l'incertitude du "Brexit"

le
0
UN POSSIBLE "BREXIT" PÈSE SUR LA CROISSANCE BRITANNIQUE
UN POSSIBLE "BREXIT" PÈSE SUR LA CROISSANCE BRITANNIQUE

BRUXELLES (Reuters) - La croissance économique britannique pourrait pâtir cette année des incertitudes liées à l'issue du référendum que la Grande-Bretagne organise le 23 juin sur son maintien dans l'Union européenne, estime la Commission européenne.

Dans sa dernière livraison de prévisions économiques, mardi, l'exécutif européen table sur une croissance britannique de 1,8% en 2016 et de 1,9% en 2017.

Ces chiffres sont légèrement supérieurs à la moyenne communautaire mais en repli par rapport aux 2,3% enregistrés en 2015 et aux 2,1% attendus pour 2016 et 2017 lors de la publication de précédentes prévisions en février.

La Commission européenne note que cette perspective de ralentissement tient à une demande extérieure moins favorable et à l'incertitude de la campagne pour le référendum de juin.

Cette incertitude, ajoute la CE, présente un risque pour la croissance économique de la zone euro qui affichait une surprenante embellie de 0,6% au premier trimestre.

La Commission européenne ne propose toutefois aucune prévision sur les conséquences qu'un "Brexit" aurait sur l'économie britannique et sur celle de la zone euro.

"Nos prévisions sont basées sur le postulat d'une absence de changement politique et pour le Royaume-Uni nous savons ce qu'une absence de changement politique signifie, donc nous n'allons pas faire de commentaires, en particulier sur cette question", a déclaré le Commissaire européen à l'Economie, Pierre Moscovici.

La question des conséquences sur le commerce, sur l'investissement et l'emploi d'une sortie de la Grande-Bretagne du bloc communautaire est au coeur de la campagne pour le référendum.

Des responsables de la Commission européenne ont toutefois précisé ne préparer aucun plan d'urgence pour répondre à un "Brexit", craignant qu'une telle initiative ne voit son contenu dévoilé et pèse sur l'issue du scrutin du 23 juin.

(Alastair Macdonald, Pierre Sérisier pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant