La croissance britannique a ralenti plus que prévu au premier trimestre avec l'inflation

le
0

(AOF) - La croissance britannique s'est élevée à seulement 0,3% au premier trimestre, au plus bas d'un an. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un ralentissement en séquentiel mais moins prononcé : ils prévoyaient +0,4% pour le premier trimestre après +0,8% sur les trois derniers mois de 2016. L'Office national des statistiques souligne l'impact que l'inflation a eu sur l'activité de services au Royaume-Uni au premier trimestre, entrainant un ralentissement à +0,3% sur la période. Les hausses de prix ont particulièrement pesé sur les secteurs de la distribution et de l'hôtellerie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant