La croissance américaine donne des signes d'accélération

le
0
Le PIB du deuxième trimestre est meilleur qu'anticipé et les entreprises privées ont créé 200.000 emplois.

En atteignant 1,7 % en rythme annuel, la croissance s'est révélée plus solide que prévu au deuxième trimestre aux États-Unis. Du coup, les chances d'un ajustement de la politique de la Réserve fédérale en septembre pourraient en être plus fortes. D'autant que par ailleurs, selon l'indice de la société ADP, également publié mercredi, les entreprises privées ont créé en juillet 200.000 emplois, soit à peu près autant qu'en juin.

Au terme d'une réunion de deux jours de son comité monétaire, la banque centrale des États-Unis a confirmé hier sans surprise qu'elle voyait «la croissance économique accélérer par rapport à son rythme récent et que le taux de chômage diminuerait graduellement». Mais Ben Bernanke et ses collègues qualifient la croissance actuelle de «modeste». En juin ils parlaient de «croissance modérée». Voilà qui suggère une nuance moins op...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant