La croissance accélère dans le privé en zone euro, sauf en France

le
0
PLUS FORTE HAUSSE EN SIX MOIS DE L'ACTIVITÉ DU PRIVÉ DANS LA ZONE EURO EN JANVIER
PLUS FORTE HAUSSE EN SIX MOIS DE L'ACTIVITÉ DU PRIVÉ DANS LA ZONE EURO EN JANVIER

LONDRES/BERLIN/PARIS (Reuters) - L'activité du secteur privé dans la zone euro a crû en janvier à son rythme le plus marqué en six mois, soutenue par la plus forte baisse des prix consentie par les entreprises en près de cinq ans, selon la version définitive de l'indice Markit composite des directeurs d'achat.

Selon le cabinet d'étude Markit, qui a mené l'essentiel de son enquête avant le programme d'assouplissement quantitatif annoncé le 22 janvier par la Banque centrale européenne (BCE), les résultats du mois dernier suggèrent une croissance de 0,3% au premier trimestre 2015, ce qui marquerait une accélération par rapport aux trois derniers mois de 2014.

L'indice composite PMI/Markit, qui regroupe le secteur manufacturier et celui des services, est ressorti à 52,6 en version définitive contre 52,2 en première estimation et 51,4 en décembre.

Il se situe pour un 19e mois consécutif au-dessus du seuil de 50 séparant contraction et croissance de l'activité.

La composante des prix est à un creux depuis février 2010. Elle est ressortie à 46,9 en janvier après 48,1 en décembre et 47,6 en novembre.

Cette baisse des prix a porté l'indice PMI définitif des services, secteur dominant dans la zone euro, à un niveau plus élevé que sa première estimation, à 52,7 contre 52,3. Il était de 51,6 en décembre.

"La zone euro a bien commencé l'année 2015, avec une accélération de la croissance de l'économie. Parmi les quatre grand pays, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne ont vu leur production augmenter, mais la contraction en France s'est poursuivie pour un neuvième mois de suite", note Markit.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant