La Croatie, une économie fragile

le
0
La Croatie est devenue, ce lundi, le 28e membre de l'Union européenne. Une vraie opportunité pour un petit pays de 4,5 millions d'habitants qui a beaucoup souffert de la crise. Illustration de ses difficultés en cinq chiffres.

o 5e année de récession d'affilée

La réussite touristique de la Croatie, connue pour la beauté de ses sites qui lui vaut le surnom de «perle de la Méditerranée», ne suffit pas à assurer sa croissance économique. Tout au contraire. Le petit État de 4,5 millions d'habitants, deuxième de l'ex-Yougoslavie après la Slovénie à rentrer dans l'Union européenne, cumule depuis 2009 quatre années de récession et devrait encore connaître une croissance négative cette année. Les prévisions de PIB varient de +0,8%, chiffre du gouvernement revu en récemment en baisse, à -1% selon Eurostat. «Il n'y a pas eu de reprise car l'économie n'est pas tirée par l'export et la demande interne reste déprimée, liée au chômage élevé, l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant