La Croatie s'est sabordée

le
0
La Croatie s'est sabordée
La Croatie s'est sabordée

On les attendait parmi les favoris de l'Euro, en raison de leurs prestations du premier tour. Mais les Croates vont rentrer à la maison dès les huitièmes de finale après s'être cassé les dents sur le Portugal. Cruel mais assez logique pour une équipe qui n'a pas su se mettre à la hauteur de l'événement.

Après un premier tour de haut vol et une victoire de prestige contre l'Espagne, la Croatie avait clairement changé de statut au moment de défier le Portugal, qualifié poussif du groupe F. Mais l'étiquette de favori n'a visiblement pas facilité la tâche de joueurs croates quelque peu inhibés à Bollaert. Certes, ils ont rapidement mis le pied sur le ballon et occupé le camp lusitanien. Ça, Ante Cacic s'y attendait, il s'attendait " à ce que le Portugal joue en contre-attaques" et fasse preuve de pragmatisme. Mais son onze, aussi talentueux soit-il, malgré les inspirations de Perisic, n'a que trop rarement inquiété Rui Patricio en 120 minutes.


Aucun tir cadré, même s'il y a eu un poteau en fin de prolongation, cela révèle les lacunes d'une animation offensive défaillante. La charnière Pepe-Fonte a été solide, les latéraux Guerreiro et Cédric ont fait le boulot. Mais surtout, les attaquants aux damiers n'ont que trop rarement joué en première intention, en prises de risques, et quand l'un d'eux l'a fait, comme Perisic en fin de première période, un autre venait gâcher l'offrande, en l'occurrence sur cette action un Strinic qui centre sur José Fonte. Il a fallu attendre la prolongation pour que la partie s'enflamme, ce qui a laissé pendant 110 minutes la Croatie s'enfermer dans un jeu qui convient à leur adversaire du soir, plus expérimentés et habitués aux atmosphères irrespirables des matchs à élimination directe.

Cacic dans le déni d'échec


On aurait pu imaginer Ante Cacic faire son mea culpa et admettre face à la presse que ses hommes n'avaient pas su se mettre à la hauteur de l'événement et des attentes.
"Le football est malhonnête, ce n'est pas la meilleure équipe qui gagne, c'était le cas ce soir."Ante Cacic
Il a préféré prétendre que " tout a été parfait à part le fait que nous ne sommes pas parvenus à marquer. " Contenu, derrière ses lunettes, il a maintenu sa thèse quelque soit la nature des questions sur un éventuel problème de pression ou un simple manque d'efficacité offensive. " On avait le ballon, on contrôlait le…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant