La Croatie, nouveau plan B des étudiants en médecine

le , mis à jour à 08:23
2
La Croatie, nouveau plan B des étudiants en médecine
La Croatie, nouveau plan B des étudiants en médecine

« Devenez le médecin international de demain ! » La promesse, sur le dépliant de ce qui se révèle « une première en France », ne manque pas d'emphase. Le « témoignage » de l'un des jeunes étudiants dans la vidéo promotionnelle enfonce le clou : « Je rêve d'être chercheur. En choisissant cette voie, je sais que je serai capable de publier mes recherches en anglais, contrairement aux Français. » Bienvenue dans l'univers de la Prépa MOZ, qui fait sa com sans lésiner, jusque sur Facebook, pour annoncer son ouverture à l'automne, sur le campus universitaire d'Orléans-la Source. Et glaner des candidats, tentés d'entamer de longues études de médecine au bord de la Loire, dans l'espoir de s'envoler ensuite pour Zagreb, en Croatie... Contournant ainsi la difficulté d'accès à la deuxième année, pour devenir médecin en France.

 

Moyennant 5 000 € de frais d'inscriptions, l'association loi de 1901 derrière cette prépa inédite propose de sélectionner sur dossier, à remplir sur Internet, 50 « bacheliers et étudiants en 1er cycle de profil scientifique ». Biologie, chimie, physique, anatomie, anglais figurent comme « une opportunité unique » au programme des enseignements. Au terme de cette année, sous réserve d'un 10 de moyenne, les 15 premiers pourront s'envoler pour la faculté de médecine de Zagreb, avec l'espoir — non la garantie — d'y être admis.

 

Après la Roumanie, puis la Hongrie, la Croatie, depuis son entrée dans l'Union européenne en 2013, est devenue le nouveau plan B pour étudiants recalés et trop bas dans les classements du concours de première année de médecine. Assez sélectif néanmoins : il faut pouvoir payer 7 000 € d'inscription annuelle six ans de suite et parler couramment anglais pour être accueilli dans le cursus international de 50 places de la fac de médecine de Zagreb. Malgré plusieurs tentatives, impossible de joindre un correspondant au numéro affiché ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 5 mois

    Pour M4947935 : et encore ne vous plaignez pas trop, vous avez la Suisse à côté pour vous faire soigner, sans la SS bien sûr...mais c'est déjà mieux que l'habitant du massif central qui n'a plus qu'à aller chez le rebouteux du coin.

  • M4947935 il y a 5 mois

    quand je pense que ma ville de 46.000 habitants sur le Lac Léman est déjà un désert médical..., je remercie les "grands" politiques (Jacques Barrot en tête) qui ont bousillé notre système de santé... encore bravo!