La crise ukrainienne s'invite au concours de l'Eurovision

le
0

Pour alimenter la campagne #BringBackOurGirls, exigeant la libération des jeunes nigérianes enlevées par Boko Haram, plusieurs photos sont utilisés. Mais souvent celles celles dont on exhibe les portraits n'ont rien à voir avec le rapt, elles ne sont même pas nigérianes. En Arabie Saoudite un blogueur a été condamné à 1000 coups de fouets et 10 ans de prison pour atteinte à l'Islam. Enfin, la crise ukrainienne s'invite au concours Eurovision de la chanson.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant