La crise syrienne sème la discorde entre Paris et Moscou

le
0
La Russie s'oppose catégoriquement au projet de sanction occidental contre le régime syrien.

Le sort des révolutions arabes divise toujours un peu plus la France et la Russie. Pour sa seconde visite à Moscou en l'espace de deux mois, le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a pu en faire l'amère expérience, auprès de son homologue, Sergueï Lavrov, qui le recevait mercredi à l'occasion d'un traditionnel Conseil de sécurité bilatéral.

La querelle sur la Libye désormais expurgée par la chute de Kadhafi, les deux partenaires ont dû confronter leurs profondes divergences sur le dossier syrien. Le chef de la diplomatie française a accusé le régime syrien de Damas de «crimes contre l'humanité», estimant que «la répression, tout à fait disproportionnée, aboutissait à des effusions de sang inacceptables». Lavrov lui a rétorqué que les responsables de l'escalade meurtrière étaient plutôt à chercher parmi les opposants au président Bachar el-Assad. «Ceux qui rejettent le dialogue (offert par Damas, NDLR) ont en fait opté pour la confrontation

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant