La crise resserre les liens entre les États-Unis et l'Europe

le
0
Publié ce mercredi, le sondage du German Marshall Fund sur l'état des relations transatlantiques a été réalisé aux États-Unis, dans douze pays de l'Union européenne, en Turquie et en Russie.

Des Américains et des Européens désireux de maintenir de bonnes relations. Des opinions publiques de part et d'autre de l'Atlantique désapprouvant la politique économique menée par leur gouvernement. Des Européens sceptiques sur les effets bénéfiques de l'euro.Voici quelques des enseignements de l'édition 2012 du sondage que consacre chaque année depuis 2002 l'organisation américaine German Marshall Fund (GMF) aux «tendances transatlantiques». Une enquête réalisée en juin dernier sur la base d'un échantillon de 1000 personnes par pays, aux États-Unis, parmi douze membres de l'UE (1), en Turquie et, pour la première fois, en Russie.

Creusé à l'époque de George W. Bush, le fossé transatlantique s'est durablement comblé. Deux tiers des Américains et des Européens estiment avoir des valeurs et des intérêts communs, des chiffres stables depuis quatre ans, selon le sondage du GMF. L'UE est vue favorablement par 57% des Américains (l'Allemagne, pays qu'ils appré

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant