La crise n'a pas tiré la fécondité vers le bas en France-Insee

le
2

PARIS, 4 novembre (Reuters) - La France est le seul pays d'Europe où le taux de fécondité demeure à la fois stable et élevé depuis 2006 malgré la crise économique, relève l'Insee dans son "Portrait social de la France" publié mercredi. En Allemagne, la fécondité n'a pas non plus subi les effets de la morosité économique mais l'indice, en légère progression, y demeure faible à 1,4 enfant par femme en 2013. Parmi les autres pays où l'on fait beaucoup d'enfants, on observe ces dernières années une érosion de la fécondité, si bien que la France a détrôné l'Irlande au premier rang européen, avec quasiment deux enfants par femme en 2013 (1,99). "La France semble faire figure d'exception: elle est le seul pays d'Europe à avoir une fécondité stable et élevée depuis 2006", peut-on lire dans l'étude de l'Insee. A l'inverse, "les pays d'Europe du Sud les plus durement frappés par la crise ont connu des baisses importantes de fécondité", précise l'Institut national de la statistique, qui cite en exemple la Grèce, l'Espagne et le Portugal. "Si la baisse du revenu a pu jouer un rôle dans l'évolution de la fécondité, c'est surtout les hausses du chômage, quand elles sont fortes, qui semblent l'influencer ", explique l'Insee. L'exception française trouve en partie son explication dans les politiques familiales, qui ont servi d'amortisseur à la crise. "(Les) politiques (...) sont dirigées également en vue de favoriser la situation des femmes, qu'elles soient non actives ou actives, c'est-à-dire qu'elles favorisent (...) le travail des femmes", juge Fabrice Lenglart, directeur des statistiques démographiques et sociales de l'Insee. Les pays d'Europe où la fécondité est la plus élevée, France, Irlande, Suède et Royaume-Uni, sont également ceux où les dépenses en faveur des familles sont les plus incitatives -- elles représentent plus de 3,5% du PIB. (Simon Carraud et Michel Rose, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ocbs le mercredi 4 nov 2015 à 09:49

    statistiques ethniques svp

  • M5441845 le mercredi 4 nov 2015 à 00:39

    Mais cette fécondité est tirée vers le haut par les DOM et par certains quartiers ou les allocations sont la principale source de revenu...