La crise grecque s'invite brutalement au G20 

le
0
Le sommet des 20 pays les plus riches de la planète, qui débutera ce mercredi à Cannes, s'ouvrira par une réunion extraordinaire consacrée à Athènes.

La présidence française du G20 avait tout prévu pour faire du sommet de Cannes, qui s'ouvre ce mercredi jusqu'à vendredi, un moment fort de la gouvernance mondiale. Six thèmes de travail parfaitement balisés par une succession de G20 ministériels qui se sont tenus en France en cours d'année ; invitation du monde associatif et syndical pour donner à cette réunion une dimension résolument sociale ; préouverture du sommet, ce matin, par un B20 (Business 20) qui réunira jusqu'à demain les principaux chefs d'entreprise des 20 pays les plus riches de la planète. Tout était donc prévu pour ancrer, à Cannes, le sommet des pays les plus riches de la planète comme l'incontournable lieu de décision annuel des grands dirigeants politiques et économiques mondiaux.

Las ! La mécanique parfaitement huilée par les sherpas de l'Elysée a été grippée par l'aggravation de la crise de la dette souveraine européenne, durant l'été, mais surtout par la décision surprise, lundi,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant