La crise financière est terminée, estime Nicolas Sarkozy

le
12
LA CRISE FINANCIÈRE EST TERMINÉE, ESTIME NICOLAS SARKOZY
LA CRISE FINANCIÈRE EST TERMINÉE, ESTIME NICOLAS SARKOZY

PARIS (Reuters) - La crise financière est terminée et la reprise économique est amorcée, déclare Nicolas Sarkozy dans une interview au quotidien régional Ouest-France publiée mardi.

Le président-candidat vante en outre le rôle qu'il a joué avec la chancelière allemande Angela Merkel pour renforcer la gouvernance économique européenne.

"Je pense que nous sommes sortis de la crise financière, que la confiance revient et que nous sommes en phase de reprise économique", dit Nicolas Sarkozy.

"Que n'a-t-on dit des sommets entre Mme Merkel et moi ! Grâce à ces sommets, l'Europe est dotée d'un gouvernement économique qui a surmonté la crise grecque", ajoute-t-il.

Nicolas Sarkozy détaille par ailleurs son programme économique et promet, s'il remporte l'élection présidentielle en France, le recours à l'équilibre budgétaire à l'horizon 2016.

"Je respecterai l'objectif de 0 % de déficit en 2016", dit-il.

Le président sortant, qui sollicite un second mandat, rappelle notamment dans l'interview qu'il souhaite une gouvernance politique de la zone Schengen et la création d'un "Buy European Act" qui permette de réserver des marchés publics à des entreprises produisant en Europe ainsi que d'un "Small Business Act" réservant 20% des marchés publics aux petites et moyennes entreprises.

Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • xavib le mardi 27 mar 2012 à 15:48

    "Je respecterai l'objectif de 0 % de déficit en 2016", dit-il. Comme il a dit "Je ramènerai le taux de chômage à 5% à la fin de mon quinquennat" ou "Je serai le président du pouvoir d'achat" ou "Je ne vous trahirai pas" (et le référendum de 2005 ???) etc. etc.

  • xavib le mardi 27 mar 2012 à 15:45

    Il y a des jours où on se dit qu'on aurait moins honte d'avoir un président de la république muet.

  • puck le mardi 27 mar 2012 à 11:32

    Messieurs, Mesdames les anti Sarkosystes : que vous n'aimiez pas notre Président est tout à fait respectable et vous pourrez l'exprimer dans les urnes mais si vous voulez convaincre vos opposants de la justesse de vos propos et être beaucoup plus crédibles, argumentez sans invectives ou insultes. Merci

  • puck le mardi 27 mar 2012 à 11:25

    En fait il n' a pas tord, la crise financière est derrière nous, les banques devaient être sauvées et elles l'ont été grace aux états et avec l'argent du contribuable par contre il va falloir payer la note et la crise économique est encore et pour longtemps!

  • deforge3 le mardi 27 mar 2012 à 11:16

    quel mensonge ehonté, rien n'a été reglé, la grece n'est toujours que la partie visible de l'iceberg du krach financier et economique mondial en suspend.

  • M7732327 le mardi 27 mar 2012 à 11:13

    Comme a fort bien dit un journaliste étranger, le modèle de Sarko est l'Allemagne, celui de Hollande est la Grèce.

  • 90342016 le mardi 27 mar 2012 à 11:04

    on se fou de qui la c est super conard

  • pbanguet le mardi 27 mar 2012 à 10:42

    c'est comme le musulman, la crise financière est aussi d'apparence finie !!!! en fin c'est de la méthode coué positive

  • M6784830 le mardi 27 mar 2012 à 10:00

    Ce type comme vous dites est votre Président, il a un nom, meme si vous n'etes pas d'accord avec lui, mesurer vos propos, vous croyez que gouverner un pays est si simple, pourquoi ne pas vous présentez aux élections, les critiques sont faciles avec la langue. Vous avez le vote pour vous exprimer sans grossiéretées.

  • M3101717 le mardi 27 mar 2012 à 09:54

    Je suis un Charlot et je le crie sur tous les toits ! L'éventualité de perdre l'immunité présidentielle lui fait vraiment dire n'importe quoi ;-)