La crise en Libye affole les marchés pétroliers

le
0
Les cours du pétrole franchissent la barre des 105 dollars à Londres sur fond de répression politique en Libye. Les marchés craignent plus que jamais de voir les stocks affectés dans les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Plus la tension monte en Libye et plus les investisseurs pétroliers tremblent. Sur la seule journée de lundi, les cours du brut américain pour livraison en mars à New York ont connu une progression de plus de trois dollars, propulsant le baril à 89,53 dollars contre 86,08 vendredi. Même mouvement haussier brutal à Londres où le baril de Brent de la mer du Nord est monté jusqu'à 105,08 dollars en séance, du jamais vu depuis le 25 septembre 2008.

Comme avec l'Égypte, les marchés ont peur de voir les troubles en Libye provoquer des tensions sur l'approvisionnement en pétrole. Mais cette fois, les craintes sont plus vives car la Libye est exportatrice d'or noir. Le pays de Kadhafi, membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), est le quatrième producteur de pétrole en Afrique, avec près de 1,8 million de barils par jour et possède des réserves évaluées à 42 milliards de barils. «En cas de guerre civile, les stocks sont menacés», expliquent les a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant