La crise économique et sociale s'aggrave en Grèce

le
0
La récession sera de 5% en 2011, plus grave que prévu, ce qui entraînera une envolée du déficit public à 8,8% du PIB. Les experts du FMI, de la BCE et de la Commission ont précipitamment quitté Athènes vendredi.?

La crise de la dette grecque tourne au psychodrame et à la tragédie. Mardi soir, une commission d'experts du Parlement révélait dans un rapport officiel que l'endettement du pays était «hors de contrôle». Le lendemain, démentis et critiques fusaient, Evangelos Venizélos, le ministre des Finances, ne mâchant pas ses mots, affirmant que ces experts-comptables ne disposaient «ni des connaissances, ni de l'expérience, ni de la responsabilité nécessaire pour juger de la dette»; quelques heures plus tard, la directrice de la commission parlementaire incriminée démissionnait.

Effondrement de la Bourse 

Vendredi, un degré supplémentaire a été franchi avec l'annonce surprise de la suspension, pendant dix jours, de la mission engagée en début de semaine à Athènes par les experts de la troïka (Union européenne, BCE et et Fonds monétaire international). Ce départ précipité a provoqué un tollé dans le pays et la Bourse s'est effondrée dès l'ouverture, entraîn

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant