La crise des pilules a changé les habitudes

le
0
Une Française sur cinq a changé de contraceptif depuis janvier, selon le ministère de la Santé.

La contraception des Françaises est traditionnellement dominée par la pilule. Mais le débat sur les risques associés aux pilules de 3e génération l'hiver dernier, suivi de leur déremboursement fin mars, a fait bouger les lignes avec une ampleur inédite. Selon la ministre de la Santé Marisol Touraine, qui s'exprimait jeudi dernier à l'occasion de la Journée mondiale de la contraception, une Française sur cinq aurait changé de contraceptif lors des neuf derniers mois.

La polémique de l'hiver dernier a conduit 20 % des femmes à aller voir un médecin. «Après la crise des pilules, on a constaté de très nombreuses demandes de consultation pour discuter du mode de contraception, en particulier des dispositifs de longue durée comme le stérilet ou l'implant hormonal», confirme le Dr Sophie Gaudu, chef de service à la maternité des Bluets. Pour elle, c'est un effet bén...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant