La crise au Mali mobilise Paris et Abidjan

le
0
Le président ivoirien Alassane Ouattara a été reçu jeudi par François Hollande avant la tournée de Fabius au Sahel.

Le retour du Mali à la stabilité, priorité de la diplomatie française quelque peu occultée par la guerre en Syrie, a été au centre de l'entretien entre François Hollande et son holomogue ivoirien, Alassane Ouattara, qu'il recevait pour la première fois jeudi à l'Élysée. La Côte d'Ivoire, présidente en exercice de la Communauté des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), est à la man½uvre pour tenter d'enrayer la grave crise ouverte par le coup d'État militaire du 22 mars dernier à Bamako, la capitale du Mali, et la mainmise de groupes armés proches d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) sur tout le nord du pays.

Paris entend laisser les Africains en première ligne mais appuie leurs efforts. Laurent Fabius était attendu jeudi au Niger, première étape d'une tournée qui le mènera également au Burkina Faso, au Sénégal et au Tchad. Objectif: contribuer au rétablissement d'un pouvoir stable à Bamako où le gouvernement de transition qui a succédé aux p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant