La crise arabe a un impact limité sur Teleperformance 

le
0
Le numéro un mondial des centres d'appels affiche une progression de son activité en 2010. «Notre rentabilité est parmi les meilleures», se félicite Daniel Julien, le président du directoire de Teleperformance.

Le numéro un mondial des centres d'appels, le groupe français Teleperformance, veut poursuivre sa croissance, après avoir réalisé un chiffre d'affaires de 2,058 milliards d'euros l'an dernier. Selon Daniel Julien, le président du directoire de Teleperformance, le groupe a renforcé en 2010 son «leadership mondial sur ses concurrents, comme les américains Convergys et Sitel. Notre rentabilité est parmi les meilleures.»

Après un bon second semestre, le groupe a dégagé une croissance organique de 1,1% en 2010. «L'entreprise va continuer de grandir. Notre croissance interne, hors acquisitions, devrait être comprise entre 2,5% et 5% cette année, tirée en particulier grâce aux marchés américain et brésilien. Nous allons donc poursuivre la croissance de nos effectifs mondiaux qui sont passés l'an dernier de 100.000 à 120.000 personnes pour le groupe implanté dans environ cinquante pays», ajoute, confiant, le président.

«Notre gros problème est la France»

T

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant