La crise a renforcé l'attrait de l'épargne retraite

le
0
(NEWSManagers.com) -
Année après année, l'épargne retraite entreprise marque des points. Selon le dernier baromètre " Tendances épargne & retraite entreprise" (TE&RE) réalisé par BNP Paribas Epargne et Retraites Entreprises ( BNP Paribas ERE) en partenariat avec Altedia depuis bientôt une dizaine d'années, mettre ses économies dans des dispositifs d'épargne et retraite entreprises est perçu comme une démarche naturelle, notamment du côté des salariés (86%) qui rejoignent des chefs d'entreprise déjà convaincus (91%). Par rapport à 2006, on observe sur les deux cibles une progression très significative, de 14 points pour les chefs d'entreprise et de 23 points côté salariés.
La crise actuelle n'est peut-être pas étrangère à cette évolution. La reconnaissance des avantages financiers des différents dispositifs tend à s'affirmer et l'épargne retraite d'entreprise semble devenir pour les chefs d'entreprise un élément de la rémunération globale. Ils considèrent également l'épargne et retraite entreprise comme un outil de management pour motiver ((77% des chefs d'entreprise) et pour fidéliser les salariés (73% des salariés).
Malgré les turbulences sur les marchés, l'actionnariat salarié confirme une popularité toujours très élevée chez les chefs d'entreprise (77%). Cette popularité atteint cette année un niveau record chez les salariés dont près de 9 sur dix estiment que devenir actionnaire de son entreprise est " une bonne chose" (87%, soit 9 points de plus par rapport à 2009 et 20 points depuis le lancement du baromètre en 2002). On relève toutefois que dans les intentions de mise en place, 75% des chefs d'entreprise ne souhaitent pas lancer de plan d'actionnariat alors que près d'un salariés sur deux (46%) serait prêt à y souscrire. Dans un environnement difficile, l'actionnariat salarié apparaît donc comme un bon levier de remobilisation des salariés dans l'entreprise. Tant les chefs d'entreprise que les salariés connaissent la majorité des dispositifs. Le Perco est ainsi connu par 85% des chefs d'entreprise, le PERE (Plan d'épargne retraite entreprises) par 76% et l'Article 83 par 70% d'entre eux. Dans la pratique toutefois, seulement 14% d'entre eux proposent à leurs salariés un Perco et 7% un PERE. L'Article 83 est le seul dispositif à avoir été mis en place dans près de la moitié des entreprises (45%). Le dossier des retraites ne semble pas non plus faire partie des préoccupations immédiates des chefs d'entreprise, peut-être obnubilés par le maintien de l'emploi... Côté salariés, une majorité d'entre eux (51%), pour la première fois depuis les débuts du baromètre, se considère bien informée sur l'épargne retraite en général. Parmi les dispositifs les plus connus, on retrouve le CET (43%), l'épargne retraite (41%) et l'actionnariat salarié (43%).

Cette connaissance croissante trouve cependant ses limites sur le sujet de la retraite. Seuls 21% des salariés ont tenté d'évaluer le montant de leur future retraite et ce sont majoritairement des plus de 50 ans, plus concernés par une échéance proche, qui y ont procédé (53%). Et plus de 80% d'entre eux n'envisagent pas de réaliser cette évaluation. Déjà conscients de la situation préoccupante des retraites, " les salariés manifestent-ils dans cette faible curiosité leur résignation sur le sujet?" , s'interroge BNP Paribas ERE.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant