La crise a aidé Dexia AM à perfectionner la méthodologie de sa multigestion

le
0
(NEWSManagers.com) - Lors de son intervention en plénière de Funds Event à Luxembourg mardi, Laurent Gorgemans, head of multi manager chez Dexia Asset Management, une antenne qui gère en direct 8 fonds de fonds et 1,5 milliard d' euros, s' est efforcé d' expliquer l' incidence de la crise sur le métier de sélectionneur de fonds.
Sur le plan quantitatif, l' horizon temporel a été adapté en fonction de la maturité de la classe d' actifs et de l' existence ou non d' une période de crise. Le système de notation n' est plus fondé uniquement sur le style mais sur le comportement et il comprend désormais trois niveaux: l' élémentaire, qui prend en compte la performance, le risque, la performance ajustée du risque et la stabilité de la performance, mais aussi un niveau défensif, qui accorde un poids plus important aux statistiques concernant la marge de baisse. Enfin, un niveau agressif fait de même pour les données relatives au potentiel de hausse.
D' autre part, Dexia AM effectue un suivi trimestriel de ces notes, et opère un réexamen régulier des lignes ainsi qu' un suivi très proche de la liquidité (à l' échelon du groupe).
En matière de construction du portefeuille, Dexia dispose des outils offrant la plus grande transparence, avec un suivi précis des styles et des risques un renforcement, des resources accrues et une plus grande souplesse dans l' utilisation des produits.
Enfin, dans le domaine qualitatif, Dexia AM a évolué de la " due diligence" traditionnelle vers une formule qui couvre également l' opérationnel et le risque. De plus, l' équipe de multigestion partage l' analyse du risque avec le service de gestion du risque, lequel possède un droit de veto sur les investissements projetés.
Compte tenu des enseignements du passé récent, Dexia AM a jugé utile d' adopter des règles très strictes. L' équipe de multigestion n' est pas autorisée à investir dans des produits où l' administrateur et le gérant seraient " sous le même toit" , Il faut aussi que la gestion du risque, chez les gérants externes, soit indépendante du front office. Cela s' est traduit par l' élaboration d' une échelle de valeur en fonction de la confiance accordée aux gérants, qui peuvent être c?ur de portefeuille, satellite 1 ou satellite 2. L' équipe de multigestion veillera à exposer davantage ses portefeuilles aux fonds " c?ur" , ce qui ne signifie pas qu' il s' agisse de fonds à faible écart de suivi, insiste Laurent Gorgemans.
Cette méthodologie présente comme avantages d' éviter les faiblesses structurelles du portefeuille et de diminuer le risque d' accidents tout en permettant d' harmoniser le process entre hedge funds et long-only. Mais, évidemment, l' inconvénient tient au fait que le processus de décision est plus lent, que les petites boutiques peuvent être désavantagées et que la formule risque de générer une diversification excessive. Cela dit cette approche a pour objectif et pour ambition d' éliminer autant que possible les queues de distribution...

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant