La criminalité à New York au plus bas en 2016

le
0
    NEW YORK, 4 janvier (Reuters) - La criminalité à New York 
est tombée à un plus bas historique l'an dernier, a annoncé 
mercredi la police dans un rapport qui montre que la plus grande 
ville des Etats-Unis a été épargnée par la hausse des meurtres 
qui a touché nombre d'autres villes américaines. 
    En tout, 101.606 crimes et délits ont été déclarés à la 
police de New York en 2016, soit une baisse de 4% par rapport à 
l'année précédente. 
    Il y a eu 335 meurtres déclarés, 5% de moins qu'en 2015. Ce 
chiffre reste cependant légèrement supérieur aux 328 homicides 
répertoriés en 2014, le chiffre le plus bas jamais enregistré à 
New York depuis que la ville a commencé à tenir des statistiques 
fiables en la matière, en 1968. 
    En comparaison, il y a eu 762 meurtres l'an dernier à 
Chicago, une ville dont la population n'est qu'environ le tiers 
de celle de New York. 
    "Big Apple" a enregistré en 2016 une baisse dans presque 
toutes les catégories de crimes, des fusillades (-12%) aux viols 
(-1%) en passant par les braquages (-9%) et les cambriolages 
(-15%). 
    Les causes de la chute de la criminalité à New York depuis 
le début des années 1990, quand la ville connaissait quelque 
2.000 meurtres chaque année, font depuis longtemps débat. 
    Certains invoquent un changement de tactique de la police, 
d'autres une meilleure collecte des données. 
    L'an dernier le chef du NYPD, James O'Neill, a expliqué 
l'amélioration de la sécurité dans la ville par les actions 
ciblées contre les gangs et le développement de la police de 
proximité dans les quartiers sensibles. 
    Dans un communiqué présentant le dernier rapport, O'Neill 
qualifie l'année 2016 de "la plus sûre dans l'histoire de New 
York". 
      
 
 (David Ingram; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant