La crédibilité des négociations sur le climat se joue à Cancun

le
0
INFOGRAPHIE - La 16e conférence internationale qui a débuté lundi n'effacera pas les stigmates de l'échec de Copenhague.

Malgré ses quinze mille participants et le soleil de la côte mexicaine, la seizième conférence sur le climat, qui débute lundi à Cancun, au Mexique, est à des années-lumière de l'enthousiasme quasi hystérique qui prévalait il y a un an à la veille de Copenhague. En décembre 2009, 129 chefs d'État avaient fait le déplacement au Danemark avec la volonté - au moins affichée - de mettre sur les rails un traité international visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à lutter contre le changement climatique. Las! La rencontre s'était achevée dans la confusion la plus totale, avec un texte, signé de quelques-uns, sans aucune valeur juridique.

Les promesses de lendemains qui chantent ont donc laissé place à une immense prudence. Est-ce pour autant un gage de réussite? Tous les observateurs en conviennent: les ambitions pour Cancun ont été considérablement revues à la baisse. Exit l'idée que l'on puisse obtenir un traité. Un accord contraignant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant