La création d'entreprises se porte bien

le
0

La récente étude de l'INSEE montre que sur le premier semestre 2016, les créateurs d'entreprises semblent être en pleine forme. Tour d'horizon des derniers chiffres officiels de la création d'entreprises en France.

Les entrepreneurs sont dynamiques
Les entrepreneurs sont dynamiques

Les statistiques de création d'entreprises

L'INSEE confirme la reprise de la création d'entreprises au cours du premier semestre 2016. Même si le mois de juin a montré un léger fléchissement à la baisse, la dynamique semble repartie.
La hausse du nombre de nouvelles entreprises est surtout portée par les créations de structures classiques (+3,4%), tandis que les installations de micro-entrepreneurs (nouvelle dénomination des auto-entrepreneurs) croissent faiblement (+0,8%).
L'entrepreneuriat se porte bien en France avec près de 163 000 sociétés créées au premier trimestre 2016, soit une augmentation de +10,3% par rapport à 2015.

Le profil des entrepreneurs

Si les chiffres de création d'entreprises sont aussi dynamiques, c’est grâce au rajeunissement du profil des entrepreneurs. Pour les 18-24 ans, l'augmentation des créations d'entreprises est spectaculaire, avec +80% sur l'année.
Les jeunes actifs sont de plus en plus attirés par l'aventure entrepreneuriale, par envie ou par nécessité. La création d'une entreprise est à la fois un moyen pour chacun de créer son propre emploi et de lancer sa carrière professionnelle dans des secteurs d'activité où les postes se font rares. Le statut d’auto-entrepreneur est largement utilisé par ces jeunes entrepreneurs, qui y voient un outil souple et facile à utiliser pour lancer une activité.
Malgré cette forte hausse de la création d'entreprises chez les moins de 25 ans, le gros du bataillon des nouveaux entrepreneurs se retrouve chez les 35-45 ans et également chez les 45-60 ans.
Au niveau géographique, Paris et l'Île-de-France attirent toujours autant de créateurs d'entreprises. Le phénomène centralisateur semble même prendre de l'ampleur, au point de fragiliser certaines collectivités territoriales. Les départements du Cantal et de la Creuse semblent avoir du mal à décoller, avec respectivement 236 et 221 entreprises créées au premier trimestre 2016 – contre 14 858 créations dans la capitale sur la même période.

Trucs & Astuces

Si les entrepreneurs individuels tirent les chiffres de la création d'entreprises vers le haut, c'est le secteur de la distribution qui est le plus dynamique, avec 50 976 nouveaux commerces au premier trimestre 2016. Suivent le transport et les activités liées à l'agriculture, en hausse de 73% et 70% par rapport à 2015.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant