La crainte d'un manque de liquidités affole les banques chinoises

le
0
La banque centrale a injecté 35 milliards d'euros. L'intervention souligne la fragilité du secteur bancaire en Chine.

Face à une poussée de fièvre contagieuse sur le marché interbancaire chinois, la Banque ­populaire du peuple (PBOC), la banque centrale chinoise, a indiqué vendredi soir avoir procédé à des injections de plus de 300 milliards de yuans, environ 35 milliards d'euros, dans le système financier du pays. Des opérations à court terme destinées selon elle à «offrir des liquidités aux marchés de façon appropriée» et à calmer ainsi l'envolée alarmante des taux interbancaires (les taux auxquels les établissements financiers se prêtent des fonds entre eux). Décidée à lutter contre l'accroissement persistant du crédit en Chine, la PBOC avait suspendu depuis début décembre ses opérations de marchés régulières visant à injecter de nouvelles liquidités. Un énième tour de vis qui a semé ces derniers jours une crainte collective de pénurie auprès des établissem...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant