La CPI va payer les frais judiciaires de Gbagbo

le
0
Le greffier de la Cour pénale internationale a répondu favorablement, le 28 décembre dernier, à la demande d'aide judiciaire de l'ex-président ivoirien.

L'ex-président ivoirien Laurent Gabgbo, qui est détenu depuis bientôt un mois à La Haye dans le cadre d'une enquête sur les «crimes contre l'humanité» commis l'an dernier lors des violences post-électorales, est présumé... «indigent». Le 28 décembre, un greffier de la Cour pénale internationale (CPI) lui a accordé l'aide judiciaire réclamée trois semaines plus tôt par son conseil, Me Emmanuel Altit. Malgré les investigations engagées dès son transfèrement hors de Côte d'Ivoire, l'enquêteur financier mandaté par la CPI n'a en effet trouvé aucune trace d'avoirs attribuables à l'ex-homme fort d'Abidjan.

«Un examen préliminaire (...) laisse penser, a priori, que le demandeur ne dispose pas de ressources suffisantes pour prendre en charge tout ou partie des coûts de sa représentation légale devant la cour», indique la décision rendue par la greffière Silvana Arbia, qui précise: «le présent octroi de l'aide judiciaire ne lui est accordé qu'à ti

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant