La course des taxis sans chauffeur

le , mis à jour à 08:19
6
La course des taxis sans chauffeur
La course des taxis sans chauffeur

Ça promet ! En dehors de quelques tests réalisés sur circuit, aucune voiture autonome ne circule pour le moment dans le monde. Pourtant, la guerre du véhicule sans conducteur a bel et bien démarré. Pour preuve, la société de VTC américaine Uber vient de se faire doubler, à Singapour, par plus jeune et plus rapide qu'elle...

 

Dans les rues de la « Suisse de l'Asie », une jeune start-up, nuTonomy, vient en effet de mettre en circulation 6 taxis électriques sans chauffeur. Issue du MIT (Massachusetts Institute of Technology) de Boston aux Etats-Unis, cette société devance, de quelques jours, le lancement par Uber d'une centaine de voitures Volvo sans chauffeur à Pittsburgh. Même si, pour le moment, les trois Renault Zoe et les trois Mitsubishi i-MiEV de nuTonomy garderont un ingénieur à bord, chargé de surveiller que tout se déroule bien sur la route.

 

Généralisation prévue en 2018

 

Et ces taxis du futur ne pourront transporter des passagers que dans des zones bien délimitées de Singapour et s'ils ont réservé leur course via une application mobile. Une fois les tests terminés, nuTonomy prévoit de déployer ses taxis autonomes dans toute la ville en 2018. Autant dire demain... et nuTonomy a déjà levé pour cela près de 18 M€.

 

Partout sur le globe, des projets similaires se multiplient. Parmi eux, celui d'Alphabet, maison mère de Google, qui envisage de mettre en service sa propre flotte avant la fin de cette année, en s'appuyant sur un partenariat avec Fiat Chrysler. La France n'est pas en reste. Cet été, le gouvernement a ainsi autorisé les expérimentations de « voitures à délégation de conduite » sur les routes françaises. Une première étape vers une modification plus radicale de la loi car le temps presse ; Renault et PSA sont sur les dents. Les transports publics aussi.

 

Entre 2014 et 2015, une expérimentation a été menée à La Rochelle (Charente-Maritime) où six ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppkar il y a 3 mois

    et si on veut aller aux champignons le dimanche, y a un GPS capable de les repérer ?

  • rillouto il y a 3 mois

    et dire que certains "osent " taper sur les chomeurs .... la revolution technologique est deja la ,presque partout, et ils ne le voient meme pas .... au japon , toutes sorte de robots existent deja ... nous français somment deja tres en retard,il va falloir bientôt faire un choix ... mais comment ? on fout tout le monde au chomage ? ...

  • t_n_t il y a 3 mois

    les chauffeurs de taxi vont passer de méprisants a affectueux

  • laniakea il y a 3 mois

    Déjà que je flippe en avion...

  • ecerutti il y a 3 mois

    je sens déjà les syndicats des taxis frémir ... Ça promets ...

  • jmlhomme il y a 3 mois

    Finis les taxis qui tardent. Finis les policiers sur la route.Fini les contraventions. Dans dix ans des milliions de personnes vont devoir changer de métier et des centaines de millions s'adapter à ces nouvelles technologies. La signalisation routiere sera electronisée, le GPS ultra précis et chacun de nous ultra controlé. Ineluctable.... D'ailleurs singapour se distingue encore aujourd'hui par l'agrément d'y vivre mais aussi le systeme dictatorial qui la regit.