La course d'obstacles électoraux de Hollande

le
2
Le président de la République sera confronté durant la prochaine année à cinq consultations nationales, qui pourraient redessiner le paysage politique français.

La course d'obstacles débute au printemps. Avec les élections municipales des 23 et 30 mars, François Hollande entame un cycle électoral d'un an qui le verra affronter pas moins de cinq scrutins de plus ou moins grande ampleur. D'abord, deux consultations nationales. Aux municipales de mars succéderont les européennes du 25 mai. Puis, en septembre, les grands électeurs renouvelleront la moitié du Sénat avec un risque pour la gauche: perdre la majorité qu'elle avait historiquement conquise en septembre 2011. Enfin, en mars 2015, les Français seront à nouveau appelés aux urnes pour les départementales (ex-cantonales) et les régionales. Pour ce dernier scrutin, les socialistes sont d'ores et déjà donnés perdants puisqu'ils détiennent aujourd'hui 21 régions sur 22. Difficile de toutes les conserver.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M931269 le vendredi 3 jan 2014 à 09:25

    On attend avec impatience ces élections ....avec la sanction que mérite ce gouvernement d'incompétents notoires qui depuis 20 mois met en oeuvre une succession de décisions idéologiques contre productives pour le Pays! Les bulletins de vote sont prêts .

  • M1961G le vendredi 3 jan 2014 à 08:37

    grâce à ces élections , la France va redevenir une démocratie . les français pourront sanctionner la gauche pour le mal qu'elle cause au pays . on aura notre référendum sur le mariage pour tous qu'on attend toujours . hollande pourra enfin connaitre sa réputation .la gauche , un partie en passe de disparaitre .