La course à l'Élysée, un marathon sportif

le
0
Des experts expliquent comment les candidats se préparent physiquement et psychologiquement.

La voix de François Hollande qui s'éraille, la mauvaise chute d'Eva Joly, les traits tirés de la plupart des candidats viennent nous rappeler combien la campagne présidentielle se révèle épuisante pour ceux qui s'y lancent. Elle est aussi éprouvante qu'une épreuve sportive de haut niveau. Pour certains, les qualités nécessaires aux candidats sont celles des tireurs à l'arc: concentration, maîtrise de l'émotion du moment, intelligence de la situation. D'autres les comparent aux coureurs de F1 engagés dans une saison, scrutant en permanence leurs concurrents et forcément toujours vigilants pour éviter les sorties de piste. Quoi qu'il en soit, cette compétition requiert des capacités physiques et mentales hors du commun. «Le “surrégime” des hommes politiques crée une sélection naturelle», analyse le docteur Jean-Christophe Seznec, psychiatre et médecin du sport.

Une vie saine et sans excès

Mais cela ne suffit pas toujours. «Il faut tenir le rythme de la course a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant