La couronne de l'Aurier

le
0
La couronne de l'Aurier
La couronne de l'Aurier

Déjà très en jambes, à l'image d'un Serge puissance max, les Parisiens se sont tranquillement imposés face à des Lyonnais décidément pas du tout revenus de vacances, même si Lopes a tout fait pour limiter la casse.

Les notes du Paris Saint-Germain

Trapp (6,5): Kein Problem !

Aurier (8): Et si on avait retrouvé le Serge du TFC ? Intenable, dans un style de running back tout en puissance, avec un touchdown pour couronner le tout. Marshawn Lynch, sans Patriots en face.

Thiago Silva (6,5): Comme ce n'est pas avec le Brésil qu'il va gagner quoi que ce soit à l'international, TS profite du PSG pour se garnir un peu le palmarès. Comme ca, en claquant des petites ouvertures tranquilles et en gagnant ses duels. Plein d'altruisme, il a même parfois laissé Beauvue s'amuser.

David Luiz (7): Quoi de plus logique qu'un bûcheron pour couper du bois au Canada ? Et puis il a aussi donné une gaufre au sirop d'érable à Aurier sur le premier but.

Maxwell (6): En puriste, il n'a pas voulu trop se fatiguer avant l'heure. On sait jamais, des fois que Nasser lui mette un véritable concurrent dans les pattes.

Rabiot (7,5+1): Thiago qui ? Avec un bonus pour la belle gueule, qui permet de regarder le match sereinement en couple un samedi soir. "Si je te quitte pour Adrien Rabiot, tu le prends comment ?".

Verratti (6): Le numéro change, mais au final, pas vraiment. Toujours imprenable avec le ballon dans les pieds, toujours ces passes délicieuses, toujours ce petit jaune pour le plaisir. Remplacé par Benjamin Stambouli (70e), qui n'a pas fait tâche.

Matuidi (6,5): Nostalgique du Tour, Blaise a passé son match tête dans le guidon, mais s'en tire quand même avec le prix du plus combatif. Comme d'hab.

Lucas (5,5): Cache-cache ? L'arrivée de Di Maria risque bien de lui être fatale. Remplacé par Jean-Christophe Bahebeck (81e), pour son prénom.

Cavani (7): Avant d'être remplacé par Jean-Kévin Augustin (63e), Edinson a marqué sur sa première véritable occasion. Et s'il avait trouvé la lumière ?

Ibrahimovic (5,5): Personne n'a eu le coeur de lui dire que ce n'était pas vraiment un amical. Tout bronzé, le Z s'est baladé comme s'il avait disputé son jubilé. Mais malgré tous ses efforts, il n'a pas réussi à se…




















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant