La courbe des rendements grecs s'inverse par crainte d'un défaut

le
0

* La présidentielle avancée alimente la nervosité sur les marchés * Le marché voit monter le risque d'une dépréciation de la dette * Le courant de vente pourrait durer des semaines - analystes par John Geddie LONDRES, 10 décembre (Reuters) - Les coûts d'emprunt à court terme de la Grèce se sont envolés mercredi, dépassant nettement les rendements à long terme, une inversion inhabituelle qui reflète la crainte des investisseurs de voir l'instabilité politique ramener Athènes au bord du défaut de paiement. Ce mouvement fait suite à un vif regain de tension sur les marchés mardi après la décision du Premier ministre Antonis Samaras d'avancer l'élection présidentielle de deux mois, un pari qui risque de propulser au pouvoir le parti Syriza, ancré à gauche et opposé au plan d'aide international. ID:nL6N0TT1XG Une telle éventualité effraie évidemment les investisseurs sur le marché obligataire. Le rendement de la dette grecque à trois ans a bondi de plus de 130 points de base à 9,64%, au plus haut depuis l'émission de l'obligation souveraine en juillet et à un niveau supérieur au rendement de son équivalent à dix ans, qui a grimpé de 59 points de base à 8,70% 0#GRTSY=TWEB . (Pour le graphique de la courbe des taux grecs: http://link.reuters.com/zuj63w) "Cette inversion indique qu'il existe une crainte de nouvelles dépréciations potentielles de la dette, les esprits étant focalisés sur Syriza qui, sans aucun doute, exercerait une forte pression en faveur d'une telle politique", note le stratège de marché de Rabobank Lyn Graham-Taylor. Le coût de la protection contre un éventuel défaut de paiement de la dette à cinq ans s'est envolé de 100 points de base, selon les données sur les swaps de crédit de Markit. La Grèce a conclu en 2012 avec ses créanciers un accord de restructuration de sa dette en contrepartie du versement de la deuxième tranche de programme d'aide de 240 milliards d'euros. L'essentiel de sa dette existante, qui représente environ 175% du PIB, est détenu par ces créanciers publics, mais les analystes estiment que les créanciers privés ne seraient sans doute pas épargnés en cas de nouvelle restructuration. Athènes a émis des obligations à cinq et trois ans sur le marché des capitaux cette année, ses premiers appels au marché depuis son défaut de paiement. NOUVELLES TENSIONS EN VUE Un échec du candidat d'Antonis Samaras à l'élection présidentielle dont le premier tour aura lieu le 17 décembre ouvrirait la voie à des législatives anticipées, et à une possible victoire de Syriza. De plus, si l'incertitude se prolonge en Grèce, la Banque centrale européenne (BCE) pourrait être tentée de repousser à toute décision sur d'éventuels rachats d'obligations souveraines alors que la perspective d'un assouplissement quantitatif a été un des facteurs de soutien du marché jusqu'à ces derniers jours. Le changement brutal de climat ne nuit pas seulement aux obligations grecques: le rendement de la dette portugaise à 10 ans était mercredi en hausse de neuf points de base à 2,93% PT10YT=TWEB tandis que les rendements italiens et espagnols progressaient de cinq points à, respectivement, 2,08% IT10YT=TWEB et 1,87% ES10YT=TWEB . La Bourse d'Athènes .ATG perdait 1% à quelques minutes de la clôture après la chute spectaculaire de 12,78% subie mardi, la plus violente depuis 1987.> Sachant que l'élection présidentielle peut se jouer en trois tours et que le gouvernement a plus de chance de l'emporter au troisième, prévu le 29 décembre, la nervosité sur les marchés devrait se prolonger dans les semaines à venir. Alessandro Tentori, responsable de la stratégie d'investissement de Citi, note en outre que le courant de vente a lieu en fin d'année, une période durant laquelle les investisseurs hésitent à prendre des risques. "J'aurais tendance à ignorer ce courant de ventes mais ce n'est tout simplement pas la bonne période de l'année, personne ne va vouloir s'exposer pour rechercher de bonnes affaires." (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux