La Cour suprême juge la réforme de la santé d'Obama

le
0
La possible abrogation de l'obligation d'assurance rendrait inopérante la réforme phare du président américain.

C'était l'un de ces moments intenses et lourds de conséquences, comme il y en a peu, même dans la vie de la Cour suprême des États-Unis d'Amérique: l'avenir de la loi phare d'Obama sur la santé était en suspens. Et se jouaient là, peut-être, l'avenir politique du président, le résultat de la future présidentielle et les futurs équilibres de pouvoir entre le centre fédéral et les États, mais aussi entre le Congrès et le pouvoir judiciaire. Neuf juges en toge noire et col blanc débattaient avec fougue et solennité de la constitutionnalité de l'obligation de souscrire une assurance-maladie sous peine de pénalités, mesure qui est au c½ur de la législation. Au plafond, une représentation de Minerve, déesse de la Justice et de la Guerre, veillait sur l'assistance. Les ministres de la Justice et de la Santé, Eric Holder et Kathleen Sebelius, étaient présents, de même que de nombreux parlementaires. À l'extérieur, dans le soleil et dans le vent, une foule d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant