La Cour suprême bloque le plan Obama contre les gaz à effets de serre

le
0
Une centrale à Becker dans le Minnesota.
Une centrale à Becker dans le Minnesota.

La plus haute instance judiciaire américaine avait été saisie par 27 Etats, pour la plupart républicains. La décision a été prise à la majorité de cinq juges sur neuf.

Le coup est rude pour le président Barack Obama. La Cour suprême américaine a suspendu mardi 9 février le Plan américain pour une énergie propre (America’s Clean Power Plan) que le président avait présenté le 3 août dans la perspective de la conférence de Paris contre le réchauffement climatique. Ce plan vise à réduire de 32 % d’ici 2030 les émissions de gaz à effet de serre liées à la production d’électricité, sur la base de celles enregistrées en 2005.

Les cinq juges conservateurs de la Cour, contre l’avis des quatre progressistes, ont estimé que ce programme ne pouvait être appliqué avant la fin d’une procédure de justice intentée par vingt-sept États majoritairement républicains et par des industriels. Une Cour fédérale doit se prononcer sur cette procédure à partir du mois de juin.

Cette guérilla est conduite par un élu du Kentucky, l’un des trois États « charbonniers », avec la Virginie occidentale et le Wyoming où une part écrasante de l’électricité consommée est produite par des centrales à charbon. Chef de la majorité républicaine du Sénat, Mitch McConnell dénonce « la guerre d’Obama » contre le charbon. Il estime que l’action de l’agence fédérale chargée de veiller à l’application du plan, l’Environmental Protection Agency (EPA), outrepasse ses droits dans ce qu’il considère comme des affaires relevant de la seule responsabilité des États, et que le plan va à l’encontre des intérêts de ces derniers.

Un coup porté au crédit de M. Obama C’est faute de dispose...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant