La Cour des comptes salue les efforts des collectivités locales

le
3
Le premier président de la Cour des comptes, le socialiste Didier Migaud, a présenté mardi 11 octobre le 4e rapport annuel de son institution sur les finances publiques locales. 
Le premier président de la Cour des comptes, le socialiste Didier Migaud, a présenté mardi 11 octobre le 4e rapport annuel de son institution sur les finances publiques locales. 

Sous la pression de la baisse des dotations, les régions, départements et communes ont ralenti l'augmentation de leurs dépenses de fonctionnement en 2015. Le gouvernement peut leur dire merci. S'il a fait un peu mieux que prévu sur la réduction du déficit public (3,5 % au lieu de 3,8 %), c'est pour moitié grâce aux collectivités (communes, départements, régions). Pour la première fois depuis douze ans, elles ont dégagé un excédent de 1,5 milliard d'euros après un déficit de 8,5 milliards en 2013 et de 4,5 milliards en 2014, soulignent les magistrats financiers dans le rapport annuel de la Cour des comptes sur les finances locales.

Une "amélioration d'ensemble de la situation financière des collectivités locales" obtenue au prix d'un "effort de gestion" indéniable, saluée par la Cour des comptes. "Leurs dépenses de fonctionnement se sont ralenties. Le rythme de progression de leurs dépenses de personnel a été divisé par trois." Mais leurs dépenses d'investissement ont également fortement baissé, ce qui a sans doute contribué à plomber la croissance économique l'année dernière...

Huit départements en difficulté

La Cour démonte pourtant l'idée selon laquelle les collectivités auraient été soumises à une rigueur insupportable avec la baisse des dotations de l'État de 3,47 milliards, après 1,5 milliard en 2014. Car, en face, leurs recettes ont été particulièrement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paspil il y a un mois

    la France est un des rares pays qui refait les routes et aprés decide de refaire les canalisations qui sont en dessous ... une organisation qui nous coute sans nous apporter aucun service ...

  • nanard83 il y a un mois

    " ont ralenti l'augmentation de leurs dépenses " dit le texte , c'est différent de " ralenti leurs dépenses "Attention quand un politique parle !

  • jmlhomme il y a un mois

    Dans la gabegie facile de faire des économies. Il y a des marges de manoeuvre pour dix ans à ce rythme