La Cour des comptes s'inquiète de la dégradation des finances locales

le
4
La Cour des comptes préconise un renforcement de « la gouvernance » des finances locales par l'instauration d'un dialogue « plus efficace » entre l'État et les collectivités.
La Cour des comptes préconise un renforcement de « la gouvernance » des finances locales par l'instauration d'un dialogue « plus efficace » entre l'État et les collectivités.

La Cour des comptes rappelle à l'ordre les collectivités territoriales dont les finances continuent de se dégrader. Elle préconise dans son rapport annuel des économies de fonctionnement et une gestion plus rigoureuse des effectifs. En effet, au-delà des baisses de dotation de l'État dont se plaignent les collectivités, c'est aussi le dérapage de leurs dépenses de personnel que pointe la Cour.

En 2014, les dépenses des collectivités locales se sont élevées à 230 milliards d'euros et leurs recettes à 225 milliards d'euros. Mais la hausse des dépenses et la baisse continue des recettes - notamment des dotations de l'État - constituent un « effet de ciseaux », les premières augmentant plus vite que les secondes, respectivement de 2,2 % et de 1,3 % en 2014, constate la Cour.

Dérapage des dépenses liées à la masse salariale

Par ailleurs, les dépenses de rémunérations des personnels, qui avaient déjà progressé de façon « trop rapide » en 2013 (+ 3,4 %), ont augmenté à un rythme accéléré (+ 4 %) en 2014. La masse salariale représente 35 % des dépenses de fonctionnement des collectivités dans leur ensemble, mais plus de 50 % de celles du bloc communal, et constitue « un gisement potentiel important d'économies », notent les magistrats. « Comme certaines ont déjà commencé à le faire, elles devront systématiquement mettre en oeuvre des plans d'économies de fonctionnement, tout particulièrement en ce qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • BARIL22 le mardi 13 oct 2015 à 12:23

    pas de problèmes ils vont niveler par des hausses massives des impôto locaux, déjà +23% dans le Haut-Rhin pour la section intercommunale. Les élus vont finir par se faire arracher leur chemise.

  • bernm le mardi 13 oct 2015 à 12:08

    La baisse des depenses selon l'Etat, c'est moins de redistribution aux regions, qui en contre partie, sont obliges d'augmenter les impots locaux. Du vent donc.

  • fquiroga le mardi 13 oct 2015 à 11:58

    Et la montée des impôts ? ça ne les inquiète pas????

  • a.mabire le mardi 13 oct 2015 à 11:32

    les dépenses de rémunérations des personnels, qui avaient déjà progressé de façon « trop rapide » en 2013 (+ 3,4 %), ont augmenté à un rythme accéléré (+ 4 %) en 2014. Ma petite entreprise ne connait pas la crise...