La Cour des comptes ne croit pas aux 3% de déficit fin 2013

le
0
Dans son rapport annuel publié mardi, la Cour des comptes juge trop optimistes les hypothèses du gouvernement. Elle lui reproche de ne pas assez tailler dans les dépenses et trop compter sur les hausses d'impôt.

Des économies dans les dépenses peu documentées, des prévisions de recettes fiscales très optimistes: dans son rapport annuel, la Cour des comptes porte un regard critique sur la façon dont le gouvernement Ayrault a bâti les budgets publics de 2013. Des budgets qui sont censés ramener le déficit public (État, Sécurité Sociale et collectivités locales) à 3 % du PIB en fin d'année.

Les organisations internationales estiment toutes que la croissance économique de 2013 sera inférieure aux 0,8% affichés par l'exécutif français, rappellent les magistrats de la rue Cambon. Or, selon leurs calculs, si jamais la hausse du PIB n'était que de 0,3%, le déficit public serait de 3,25% cette année. Car moins de croissance, c'est moins de rentrées d'impôts et da...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant