La Cour des comptes ne croit pas au crédit impôt recherche

le
0
Pour l'Institution, le crédit impôt recherche présente « un risque budgétaire » au moment où la France tente de contenir son déficit.

Nicolas Sarkozy avait réformé et dopé, avec succès, le crédit d'impôt recherche (CIR) - dispositif fiscal aidant les entreprises à innover - lors du plan de relance de 2008 pour soulager la trésorerie des entreprises. Le jugeant utile, François Hollande avait promis de le sécuriser et de l'améliorer pendant son quinquennat. Le chef de l'État avait même assuré que les sociétés qui en bénéficient ne seraient plus victimes de redressement fiscal dans la foulée lors de son opération de charme en direction des entrepreneurs en avril dernier.

Les magistrats de la Cour des comptes, qui ont publié hier un rapport sur le CIR, ne partagent pas l'enthousiasme pour ce mécanisme adoubé par tout le monde. «C'est un instrument très généreux mais aussi très coûteux», selon eux. Pis, le CIR présente même «un risque budgétaire» au moment o...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant