La Cour des comptes fustige encore l'indemnisation des intermittents

le
0
Dans un énième rapport au vitriol, les magistrats de la rue Cambon appellent à une refonte radicale des règles d'indemnisation, très favorables, des intérimaires et des intermittents du spectacle, dont le déficit représente la moitié de celui du régime d'assurance chômage.

Une vraie bombe, à quelques semaines de l'ouverture de la renégociation de la convention d'assurance chômage... Dans une note publiée aujourd'hui sur son site internet, la cour des comptes dresse un constat noir des «règles d'indemnisation du chômage à l'issue des emplois précaires». Par emploi précaire, comprenez CDD, intérim et intermittence du spectacle, trois types de contrats dont le solde (négatif) a atteint 7 milliards en 2011, soit un de plus qu'en 2008. «L'évolution du marché du travail, marquée par une augmentation de la part des emplois courts et une diminution de celle des emplois longs, exerce de ce fait un effet défavorable sur l'équilibre global du régime d'indemnisation»,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant