La Cour des Comptes enterre déjà le contrat de génération

le , mis à jour à 12:11
1
La Cour des Comptes enterre déjà le contrat de génération
La Cour des Comptes enterre déjà le contrat de génération

C'était l'engagement n°33 du candidat Hollande en 2012 avec un objectif ambitieux et il a déjà du plomb dans l'aile. Dans son rapport annuel publié ce mercredi, la Cour des Comptes fait plus qu'égratigner l'ambition présidentielle et n'hésite pas à débuter son analyse du dispositif par un titre explicite: «Le contrat de génération : les raisons d'un échec».

Le contrat de génération a été lancé en mars 2013 pour soutenir l'emploi des jeunes et des seniors, en favorisant la transmission entre générations grâce à une aide financière à l'origine de 4000€ qui réduit le coût du travail afin d'inciter à l'embauche de populations structurellement au chômage comme les jeunes non diplômés et les seniors. Il s'adresse aux entreprises de moins de 300 salariés.

Un système mal ficelé

Son bilan comptable souligne que l'enthousiasme n'a pas été au rendez-vous : 40 300 contrats aidés ont été signés fin juillet 2015 alors que l'objectif initial était de 220 000 afin d'atteindre les 500 000 contrats signés à la fin du mandat présidentiel en 2017. D'autant que le rythme des signatures devait en théorie s'établir à 100 000 par an.

L'autorité administrative regrette que ce dispositif ait été conçu «non comme un instrument simple à la disposition directe des entreprises», mais comme «un dispositif hybride, qui tient à la fois de l'obligation de négocier, d'un régime de pénalités et d'un système d'aide» considéré comme «peu lisible».

Des retouches ont bien été apportées au dispositif notamment le doublement de l'aide à 8000€ en cas de double embauche d'un jeune salarié et d'un plus âgé. Mais le nombre de recrutements n'a pas décollé pour autant. Concrètement, ce «contrat de génération» a été davantage un «instrument de titularisation des jeunes», déjà présents au sein de l'entreprise que de développement de l'emploi.

Vers la fin du dispositif ?

La Cour des Comptes, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2286010 il y a 10 mois

    La Cour des Comptes fait un excellent travail. Le problème est que son action suit une analyse à postériori, le mal est donc déjà fait. Arrêter les catastrophes est bien, mais les grands commis de l'état qui ont fait des prévisions aussi fausses devraient être virés sur le champ !