La Cour des comptes dénonce les dérives de la Sécu

le
0
Le déficit devrait déraper de 900 millions d'euros en 2012 par rapport aux prévisions et s'établir à 14,7 milliards. Sans mesure correctrice sur les dépenses, la dette pourrait donc gonfler de 60 milliards d'ici à 2020.

Alerte rouge: les comptes de la Sécu dérapent une nouvelle fois et le retour à meilleure fortune n'est pas pour demain. Loin de là. C'est le constat, sans ambages, que dresse la Cour des comptes dans son rapport 2012 sur la Sécurité sociale rendu public ce jeudi matin. «La trajectoire de réduction des déficits marque le pas, tranchent en effet les magistrats de la rue Cambon. Le chemin de redressement des comptes sociaux reste à faire».

Les ennuis commencent dès cette année. Le déficit du régime général - qui cumule les branches maladie, famille et vieillesse - dérapera de 900 millions d'euros par rapport à la loi de financement votée à l'automne 2011, pour grimper à... 14,7 milliards d'euros. Soit la facture totale des Jeux olympiques organisés cet été à Londres. À qui la faute? Moitié au gouvernement socialiste qui a fait voter en juillet quelques unes de ses promesses de campagne (ouverture du droit à la retraite anticipée, hausse de 25% de l'alloca

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant