La Cour des comptes dénonce la gabegie du TGV

le
19
La Cour des comptes dénonce la gabegie du TGV
La Cour des comptes dénonce la gabegie du TGV

Coûts exorbitants, études de rentabilité irréalistes, décisions discutables de l'Etat... C'est un bilan bien sombre de la politique de la grande vitesse ferroviaire que la Cour des comptes dresse dans un projet de rapport, qu'a consulté le site d'information sur les politiques publiques Contexte.

Premier constat : des prévisions de trafic trop optimistes. Aucune des six lignes à grande vitesse citées dans le rapport n'a atteint les objectifs escomptés. Les taux de rentabilité de la LGV Nord et de la LGV Méditerranée, notamment, sont deux à quatre fois moindres que prévus.

Une tendance qui perdurerait, à en croire la Cour des comptes : dans son étude menée pour évaluer la fréquentation de la ligne Poitiers-Limoges, Réseau Ferré de France «exagère significativement le niveau des trafics », juge-t-elle. Le taux de rentabilité maximum attendu, 3,3 %, impliquerait un apport massif de subventions, jusqu'à 80 %.

La pression des élus locaux

Les territoires seraient-ils tout puissants ? La pression exercée par les collectivités sur l'Etat débouche sur la poursuite de projets «non financés». «On constate que les annonces politiques, à haut niveau, confortent solidement les projets avant même que soient menées à bien les phases préliminaires », s'étonne la Cour des comptes.

Ainsi, la recherche de financements pour la LGV Tours-Bordeaux est intervenue «douze ans après le lancement des études et seulement quatre ans environ avant le début des travaux».

Une complaisance à l'égard des élus qui ferait perdre de vue à l'Etat la finalité de la grande vitesse, résume Contexte. Au lieu de faire du train un concurrent de l'avion crédible en terme de rapport «temps de trajet-prix», on utilise les LGV pour dynamiser les territoires. Les TGV desservent ainsi 230 gares en France. Un record européen.

Restaurer la marge opérationnelle de la SNCF

L'Union européenne n'est d'ailleurs pas exemptée de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le dimanche 19 oct 2014 à 07:47

    Comme tout ce qui "touchent" les politiques......

  • M5441845 le samedi 18 oct 2014 à 17:16

    La logique du "toujours plus" de la SNCF a fini par rendre cette société très antipathique. Pendant des années elle a été incontournable et ses accès de mauvaises humeurs étaient capables de bloquer la France. Avion low cost, covoiturage par internet et bientôt autobus grandes lignes la conduiront soit a un grand examen de conscience soit a suivre la SNCM dans la faillite... L'heure de gloire des Sociétés Nationales en tous genres appartient au passé...La bataille du rail -1947!

  • fignar le samedi 18 oct 2014 à 16:48

    tarifs trop chers et illisibles (3 fois plus cher que l'avion) ,correspondances interminables ,parkings complets et de toute façon trop chers (Vinci)aux abords des gares .Il faut augmenter la capacité des rames ,baisser les tarifs ,faire des vrais programmes de fidélisation,couplé avec des abonnements

  • M6832035 le samedi 18 oct 2014 à 15:39

    La cour des comptes peut bien dénoncer ce qu'elle veut, de toute façon personne n'en tient compte. Ou on la supprime, cela fera des économies, ou on lui donne le pouvoir d'agir.

  • lorant21 le samedi 18 oct 2014 à 15:36

    Ce n'est pas le TGV qui est trop cher. C'est la SNCF qui a une faible productivité!

  • aiki41 le samedi 18 oct 2014 à 15:14

    Je prends le TGV tous les jours, matin et soir, 5 jours par semaine. Je trouve ce moyen de locomotion très pratique et bien plus pratique que les avions même low cost, surtout depuis tous ces systèmes de sécurité mis en place dans les aéroports. Ce qu ej trouve difficile, ce sont les retards répétés. Le TGV est 3 fois sur 4 en retard d'au moins 5 minutes et 1 fois sur 5 de plus de 15-20 minutes. La cause : problème technique sur le train !!

  • Alex282 le samedi 18 oct 2014 à 14:22

    Le ferroviaire dans sa conception actuelle, c'est dépassé mais, pour faire bouger les choses c'est une autre histoire !!

  • M8252219 le samedi 18 oct 2014 à 14:03

    Avantages acquis en 1945 par les communistes, qui n'ont plus lieux d’être 70 ans après, la génération actuelle n'a rien fait pour les mériter Si ce n'est que la nuisance maximum de bloquer le pays.

  • M8252219 le samedi 18 oct 2014 à 13:59

    Encore un monopole avec des employés à statuts spéciaux: retraite entre 50ans pour les conducteurs et 54 pour les autres, primes à tous les étages, majorations indiciaires, régulières,voyages en trains gratuits pour les retraités et les employés et toute la famille ascendants et descendants, plus!!!! HEUREUSEMENT QUE LES FRANÇAIS SONT ÉGAUX,qu'est que ce serait autrement!!!!

  • igvisor le samedi 18 oct 2014 à 13:46

    Article Bidon ? http://awesomescreenshot.com/0443om2o9e