La Cour des comptes critique une recherche trop fondamentale

le
0
Dans un rapport, les magistrats de la Rue Cambon soulignent le retard de la France en matière d'innovations.

Depuis 2006, les différents gouvernements ont fait de la recherche une priorité: les financements accordés par l'État aux universités, organismes et entreprises sont passés de 14 à 20,8 milliards en sept ans. Dans un rapport publié lundi sur le financement public de la recherche, la Cour des comptes ne critique pas cette augmentation de 48 %, bien au contraire. Elle note même que la France se défend en recherche fondamentale. L'Hexagone est ainsi au sixième rang des publications scientifiques mondiales, derrière les États-Unis, la Chine, le Japon, l'Allemagne et le Royaume-Uni, tout en étant le quatrième déposant de brevets européens. Le problème est que ces avancées ne se traduisent pas assez en inventions industrielles, selon la Cour. En matière d'innovation, la France est classée au 24e rang mondial, d'après l'indicateur de l'Insead et de l'Organisat...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant